Tendinite du coude

Qu’est ce qu’une tendinite du coude ?

Il s’agit d’une lésion chronique des tendons des faces latérales (épicondylites) ou médiales (épitrochléites) du coude. Elles sont déclenchés par des mouvement répétitifs sportifs (tennis elbow) ou professionnels (Figure 1).

Fig. 1

Quelles sont les manifestations cliniques ?

Une sensation de brulure, de douleur profonde lancinante, augmenté par l’effort et en milieu de nuit. Parfois l’on peut observer des paresthésies (fourmis) sur le dos de la main, correspondant à une irritation du nerf radial.

Quels sont les examens complémentaires utiles ?

-La radiographie recherche des calcifications tendineuses, des lésions d’arthrose du coude.

-L’échographie permet de diagnostiquer la tendinite, de recherche la présence de fissures intra tendineuses

-L’IRM recherche une inflammation ou une fissure des tendons et recherche également des pathologies intra articulaires du coude comme un plicae huméro radial (Figure 2).

-L’EMG en cas de paresthésie de la main à la recherche d’une compression du nerf radial ou du nerf ulnaire.

Fig. 2

Comment se traite une tendinite du coude ?

Toutes les tendinites du coude vont spontanément guérir sur une période de 18 à 36 mois.

Le traitement de première intention est toujours médical et adapté à la phase d’évolution de la tendinite.

-A la phase aigue : Repos, anti-inflammatoire 10 jours, attelle de poignet en légère extension seront proposés.

-A la phase chronique : il faut faire cicatriser le tendon avec de la kiné (ondes de choc et travail excentrique), de l’auto rééducation, éviter les gestes répétitifs sans pour autant immobiliser le coude, arrêter le tabac et adapter son poste de travail.

En cas d’échec on pourra injecter du PRP (plasma riche en plaquette)

Les infiltrations de corticoïdes sont à éviter car elles apportent un soulagement rapide mais il existe un effet rebond ensuite avec des douleurs plus intenses.

Le traitement chirurgical est réservé aux formes résistantes malgré 6 mois de traitement médical bien conduit, uniquement chez les patients qui veulent guérir plus vite car la guérison des tendinites du coude  est spontanée sur 18 à 36 mois.

Le but du traitement chirurgical est de désinsérer les tendons des muscles épitrochléens ou épicondyliens.

Cette désinsertion peut s’effectuer de 3 façons :

– A ciel ouvert, par une cicatrice de 5 cm centrée sur l’épicondyle médial ou latéral (Figure 3).

-Sous arthroscopie : les tendons sont désinsérés de l’intérieur à l’aide d’une camera (Figure 4). Cette technique permet un geste mini invasif et permet également de faire un bilan complet de l’articulation du coude.

-De façon percutanée sous contrôle échographique.

Fig. 3

Fig. 4